Vues sur rues

Sans doute des travaux de voirie ont-ils perturbé un temps la quiétude des habitants de certaines localités du pôle territorial, mais c’était évidemment pour la bonne cause. Tour d’horizon sur quatre communes du territoire.

Type d'évènement

Travaux

A Mailly-Champagne, dans la continuité des précédents travaux (rénovation des réseaux d’eau, enfouissement des réseaux électriques, réfection de l’éclairage public…), c’est toute la voirie des rues Kellermann, Hoche, et d’une petite partie de la rue Félix Faure qui ont été refaites, soit 270 m au total, dans le haut du village. Ces travaux sont également venus compléter ceux qui avaient été réalisés rue du Mont Léger et rue Aristide Briand.

Trop étroites pour recevoir des trottoirs, les rues concernées ont été dotées d’un caniveau central et sont devenues des « zones 20 ». Toutes les arrivées d’eau pluviale, depuis les toits des maisons, ont été raccordées au réseau souterrain passant sous la voirie - il a fallu mettre en place ce réseau qui n’existait pas sous la rue Hoche.

A Val-de-Vesle, il a été procédé à la requalification et à la réfection totale (chaussée et trottoirs), des quelque 100 m de la rue Claude Lopvet. L’éclairage public a été rénové, les réseaux électriques enfouis. Une partie du réseau pluvial - environ 75 m - a été remplacée en raison de la présence d’une conduite en fibro ciment en mauvais état, et des tuyaux anciens ont été changés. Ces travaux ont également été l’occasion de refaire, avec le concours du Département, le carrefour de jonction entre la rue Lopvet et la départementale 8.

AMÉNAGEMENT COMPLEXES À VILLERS

A Villers-Allerand, ce sont environ 800 m de la rue de la Ferme (sur une section allant de la ferme jusqu’à la départementale 951) qui ont été  l’objet d’un chantier complexe et technique. En effet, cette portion de rue recevait des débits d’eau provenant de la Montagne de Reims (à partir de la maison de retraite et de la rue elle-même), des vignes et de la route nationale. Ces afflux aboutissaient tous sur le site de la station d’épuration. La chaussée, ainsi soumise à ces inondations et aux aléas climatiques, était abîmée. Il a donc fallu revoir le profil avant de refaire la route. Désormais, l’eau s’écoule vers Champfleury et le Rouillat. Un trottoir,qui n’existait pas jusqu’alors, a été ajouté pour davantage de sécurité aux riverains du lotissement proche qui amènent leurs enfants à l’école. Au croisement de la rue venant du cimetière, un panneau « stop » a aussi été installé. Enfin, une borne à incendie a été mise en place.

RÉNOVATION DE PLUSIEURS AXES

A Rilly-la-Montagne, la rue du 4 septembre - l’un des principaux axes de circulation de la commune - a connu une rénovation totale sur près de 300 m : voirie, réseaux d’eau potable, d’eaux usées, d’eaux pluviales, d’assainissement, enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques, réfection de l’éclairage public. Les travaux de voirie ont été envisagés sous l’angle de l’intégration paysagère, avec des zones pavées et d’autres plus classiques (enrobé traditionnel), des trottoirs avec des espaces de stationnement et des espaces verts pourvues de plantations.

L'objectif étant de briser le côté parfois trop « minéral » de la voirie, tout en cassant la vitesse des véhicules du fait de la nonlinéarité de la rue, et d’en faire ainsi une « zone de rencontre ». Quatre mois ont été nécessaires pour mener à bien ces travaux. Côté calendrier, les travaux sont achevés ou en cours d’achèvement dans les quatre communes.